Histoire du chapeau Panama

Historique du Chapeau Panama

Exporté depuis plus de 150 ans, le chapeau Panama a fait le tour du monde sous cette appellation. Il est pourtant équatorien.

______________________

Une paille nommée Toquilla

En 1534, venant d’Amérique centrale, une flotte espagnole débarque à Bahia de Cadaquez. Ces troupes venaient à la rescousse des conquistadors qui étaient confrontés aux guerriers du propre frère de l’empereur inca : Atahualpa. Lors de leur remontée vers la Sierra, les espagnols traversent les villages du Jipijapa et Montecristi, en Equateur. Le père José Maria Cobos fut alors surpris par les étranges coiffes que portent les habitants pour se protéger du soleil. Leur finesse et leur découpe rappellent les ailes des chauves-souris, et les espagnols pensent tout simplement qu’elles sont faites de la peau de cet animal.

Travaille de la Paja Toquilla.

Il s’agit en fait d’une fibre végétale appelée Pajamocora, extraite d’un palmier qui ne pousse que dans ce pays, la Cardulovica palmata. Il fallut attendre 1630 pour que Francisco Delgado, installé dans la région de Manabi, découvre l’habileté des natifs de la région à travailler cette fibre. Il découvre également les nombreuses qualités de cette fibre, sa blancheur exceptionnelle, sa finesse et sa souplesse.

______________________

Un chantier providentiel

Au milieu du XIX° siècle, les chapeaux de paille Toquillas s’étaient installés dans la tradition locale. La région de Guayaquil et la province de Manabi cultivèrent le palmierdont la fibre était la matière première des Toquillas et de nombreuses familles se spécialisaient dans la confection. Les chapeaux étaient portés un peu partout du Pérou à l’Amérique centrale, mais leur fabrication restait artisanale et ne pouvait pour cette raison connaître un réel essor.

Pourtant, en 1830, lors de l’éclatement de la grande Colombie, la garnison des soldats républicains de Cuenca était coiffée de ce chapeau. Cette première utilisation ne passe pas inaperçue.

En 1835, la première industrie vit le jour à Cuenca : 3000 chapeaux a l’année.
En 1881, les États Unis entreprenaient le percement du canal de Panama et des milliers d’ouvriers originaires de différents pays y furent affectés. Très vite, les services vétérinaires rendirent obligatoire le port du chapeau pour se protéger du soleil ; légers, confortables, et pratiques, les Toquillas firent l’unanimité.

Adoptés par tous, les Toquillas équatoriens se négociaient a prix d’or : autour des 100$ l’unité. Le Panama a cependant acquis ses lettres de noblesse grâce au président Roosevelt, qui l’adopta lors d’une visite du chantier du Canal en 1906, popularisant ainsi l’appellation Panama Hat.

musé du panama cuenca

Les chapeaux équatoriens allaient faire le tour du monde... On les retrouve lors de la première révolution cubaine (1885), puis pendant la guerre des USA contre l’Espagne (1898). Le seul chantier du Canal a consommé plus de 100 000 de ces chapeaux...

______________________

Premier produit d'exportation

Il fut présenté à Paris, lors de l'exposition universelle en 1855 et devient déjà à cette époque, la grande mode.

Les chapeau de "Paja Toquilla", transitaient par le comptoir de Panama qui estampillait les cargaisons, d'où sa dénomination erronée de Panama Hat. 

Atteignant en 1977 le chiffre record de 5 millions, le chapeau était vendu dans plus de 120 pays. Depuis, le chapeau Panama a eu l’honneur de coiffer de nombreuses têtes célèbres du monde du spectacle ou de la politique ainsi que d’innombrables anonymes.Jusqu'à aujourd’hui où ses qualités telles que la légèreté et son pouvoir de protection solaire ne sont plus à démontrer.

De nombreuses initiatives privées sont prises depuis quelque temps pour sauvegarder cette production. De plus, entre la production de la fibre et la confection des chapeaux, plusieurs milliers d’emplois sont assurés.


Enfin, même s’ils portent le nom d’un autre pays, le chapeau de Panama est le seul produit qui dans le monde puisse s’identifier à l’équateur. Un aspect du patrimoine culturel qu’il est bon de préserver.

C'est ainsi que le tressage traditionnel du chapeau de "Paja Toquilla" a été inscrit en 2012 au Patrimoine Culturel Immatériel de l'humanité de l' UNESCO

ville de cuenca

Une vidéo pour mieux comprendre.

Une notoriété qui a boulversé tout un pays.

Fabrication du Panama

En cours

Qualité et tissage du Panama

en cours

Entretien du chapeau Panama

Comment entretenir mon chapeau Panama

La Paja Toquilla est une matière végétale vivante, extraite d'un type de palmier (Carludovica Palmata) qui ne pousse qu'en Équateur, dans une ambiance chaude et humide.

Précaution 

Je sais que vous en avez envie, mais évitez autant que possible de le prendre par la pointe, c’est son point sensible.

Le chapeau Panama est un couvre-chef pour vous protéger du soleil, la pluie ce n’est pas son truc.La fibre reste souple et légère à condition que le taux d’humidité soit assez important, ce qui n’est pas le cas dans la plupart des régions.

Ne tentez pas de rouler votre panama, s'il n'est pas prévu à cette effet, pour le transportez, jetez un oeil à "généralité entretien"

Effectivement, je ne vous fais pas rêver, mais l’idée est que votre Chapeau Panama dure longtemps.

Pour ne pas que la fibre se dessèche, il est bon de le mettre de temps en temps dans la salle de bain, il n’y a rien de mieux, attention aux salles d’eau trop humides et mal aérées, propices à la moisissure. 

Vous pouvez également vous servir d’un brumisateur. (Pas un pulvérisateur…)
Vous aurez compris que l’oublier dans une voiture en plein soleil, n’est vraiment pas l’idéal.

Nettoyer votre chapeau Panama

Si vous l’avez tâché ou qu’un odieux oiseau s’en est chargé, il faut agir vite afin d’éviter que la fibre ne s’imprègne.

Notre astuce ? Utilisez une lingette pour le visage ou pour bébés, elles sont généralement assez efficaces pour retirer les salissures et pas besoins de rincer.

Sinon, pour nettoyer un chapeau Panama, aidez-vous d’un chiffon imbibé d'eau et de savon  (de Marseille si possible. Rincez à l’aide d’une étoffe douce et séchez-le avec du papier absorbant, loin de toute source de chaleur.

Si vous avez opté pour un panama blanchi, trop d’humidité pourrait légèrement jaunir la fibre de façon aléatoire, mais un panama blanc se patinera avec le temps et c’est tout à fait normal.

Enfin, si le chapeau est très encrassé :

  • Nous vous conseillons de le frotter avec un chiffon imprégné d'une pâte composée d'eau oxygénée et de talc ou de la terre de Sommières (c’est le mieux.)
  • Laissez agir la pâte quelques minutes.
  • Ensuite, passez avec délicatesse une brosse douce afin d'évacuer la pâte.

Votre chapeau panama est déformé.

Il peut être remis en forme (plus facile à dire qu’à faire). 
Faites chauffer une casserole d’eau et passez votre chapeau au-dessus de la vapeur, la paille va se ramollir et il vous suffira de le remodeler à la main. 

Attention aux brûlures !! Vous pouvez également repasser les bords avec une pattemouille (étoffe humide) et fer sur chaleur laine.

 Ne pas insister trop longtemps au même endroit, mais y passer plusieurs fois.

La plupart des panamas sont enduits d’un apprêt qui permet de bien fixer la forme, avec le temps, votre chapeau va s’assouplir, si vous préférez un chapeau rigide, vous pouvez le ré amidonner sans problème.

Question/Réponse sur le Panama
Accordion Content
Produit ajouté à la liste de souhaits
Product added to compare.